©2018 by ICOSS. Proudly created with Wix.com

Diagnostic

L’Hallux Valgus est une déformation de l’avant pied qui associe une déviation du gros orteil et une bosse au bord interne du pied. Couramment appelé oignon, l’hallux valgus est la plus fréquente des déformations de l’avant pied.

Les conséquences de cette déformation sont nombreuses:

- La bosse qui peut être douloureuse et évoluer vers une bursite (inflammation), de l'arthrose et des troubles cutanés

- L'atteinte du 2e orteil qui peut être refoulé vers le 3e, se rétracter en griffe ou entrer en conflit avec l'hallux

- Les douleurs plantaires

- Les troubles fonctionnels pouvant aller jusqu'aux troubles de l'équilibre 

- La gêne esthétique

Le diagnostic repose sur la réalisation de radiographies standard des 2 pieds de face et de profil

Traitement non chirurgical

Traitement médicamenteux par antalgiques. Des anti-inflammatoires peuvent être prescrits en cas de poussée de bursite.
Différentes orthèses peuvent être proposées pour soulager les zones douloureuses.
Les pieds plats doivent bénéficier de semelles orthopédiques.

Traitement chirurgical

L'indication opératoire repose sur les douleurs, les difficultés de chaussage et les troubles fonctionnels. 

La simple gêne esthétique n'est pas une indication suffisante.

Les chirurgiens du cabinet ICOSS n'utilisent pas les procédures dites "mini-invasives" ou "percutanées" car elles sont encore en phase d'évaluation.

La technique utilisée est celle de référence dite "Ostéotomie de Scarf".

Celle-ci est réalisée sous anesthésie loco-régionale, en chirurgie ambulatoire.

L’intervention commence par une petite incision d’1,5 cm sur le dos du pied qui permet de relâcher le tendon abducteur.

Puis on se porte au bord interne du pied où l’on pratique au travers d’une incision de 5 à 6 cm une ostéotomie (découpe de l’os en « Z ») qui permet de réaxer le métatarsien, afin de le rendre parallèle au deuxième métatarsien, et de l’abaisser. 

Cette ostéotomie est fixée par deux petites vis en titane. Ces vis ne dépassent de l’os ni à leur pointe, ni à leur tête. Elles sont parfaitement tolérées  et ne nécessitent habituellement pas d’être retirées ultérieurement. 

On pratique ensuite une ostéotomie (découpe de l’os) de la première phalange pour finaliser la correction. 

Pour finir on réalise une remise en tension de la capsule articulaire et un recentrage des petits os sésamoïdes sous la tête métatarsienne par une suture au fil très résistant.

Un drain est mis en place pour éviter un hématome et la fermeture se fait par des points de suture résorbables.

La durée de l’intervention est d’environ 45 minutes.

Risques et complications

Toute intervention chirurgicale est sujette à un certain nombre de risques chirurgicaux et de complications précoces ou tardives. 

Les risques pouvant survenir pendant l’intervention sont : la lésion de vaisseaux sanguins; la lésion de nerfs qui peut entraîner une baisse de la sensibilité d’une zone de la peau, les lésions tendineuses. 

Les risques pouvant survenir les jours suivant l’intervention sont : infection du site opératoire; hématome; phlébite; douleurs résiduelles. 

Les principales complications tardives  sont : algodystrophie; enraidissement articulaire, récidive de l'hallux valgus (environ 2% des cas).

Post-opératoire

Les suites opératoires sont longues et assez contraignantes en raison de la perte temporaire d’autonomie qu’elles imposent, mêmes si elles ne sont pas douloureuses avec notre technique opératoire.

Une fois l’anesthésie levée, le kinésithérapeute vous aide pour votre premier lever, que vous faites munie de la chaussure de décharge.

Il s’agit d’une chaussure médicale, prise en charge par la sécurité sociale sur notre prescription, que vous chercherez à la pharmacie avant l’intervention, et que vous n’oublierez pas d’apporter le jour de l’opération. Cette chaussure permet une protection du pied opéré grâce à une semelle bateau et un pare choc réglable. Elle est munie d’un bout ouvert pour laisser la place au pansement.

 

 

Durant le premier mois post opératoire, veillez à rester au repos, au fauteuil ou dans le canapé, pied surélevé. Les déplacements nécessaires (aller aux toilettes, passer à table, aller au lit) se font exclusivement avec la chaussure de décharge dès le premier pas.

La nuit vous devez mettre en place l’arceau qui permet d’éviter le poids des draps sur le pied opéré.

​Le pansement est refait par une infirmière dans les premiers jours. Il reste ensuite fermé jusqu’au contrôle par le médecin traitant vers le 10ème jour post opératoire. 

A partir du 2e mois vous pouvez  vous chausser dans une chaussure large et confortable, munie de lacets et d’une semelle épaisse pour protéger le pied, type chaussure de tennis.

La reprise des activités se fait progressivement à la 6ème semaine post opératoire. Dès que vous êtes à l’aise dans votre nouvelle chaussure, vous pouvez reprendre la conduite automobile, le pédalage et la marche.

Les activités intensives pour le pied telles que la randonnée, les sports de raquette ou de ballon, la danse, la course à pied ou encore le chaussage sur chaussure à haut talon peuvent être reprises au troisième mois post opératoire.